Observation du 5 octobre

(avec un Dobson 200)

Les amas globulaires

M22atlas_crop - 2MASS project
M 22, l’un des plus beaux amas du ciel

Les amas globulaires sont des objets célestes composés de plusieurs milliers à centaines de milliers d’étoiles, très denses et aillant la forme d’un globe. Ils entourent notre galaxie et sont à des distances situées entre 10 000 à 50 000 a.-l. voire parfois plus.

L’un amas globulaires les plus facile à observer ce soir est M71, situé à 13 000 al. Il a été découvert en 1745 Jean-Philippe Loys de Cheseaux, il est situé dans la constellation de la Flèche, qui est l’une des plus petites constellations du ciel.  Son âge est estimé entre 9 à 10 milliards d’années. De magnitude 8,2 il s’étend sur 7,2’ et a un dimension réelle d’environ 27 al.

Dans le Sagittaire (dernière observation de la saison)

M28 découvert par Charles Messier en 1764. Il est situé à une distance d’environ 18 000 al et est d’une magnitude 6,8 et s’étend sur 11,2’ soit une d’une taille réelle de 60 a.-l. Cet amas est facilement repérable avec une paire de jumelles.

M70 a été découvert par Charles Messier en 1780,  situé à 29 000 a.-l., il est d’une magnitude 7,9 et d’une taille de 7,8’.

M22, l’un des plus proche amas globulaire à une distance de 10 000 a.-l. Contenant 100000 étoiles. d’une magnitude de 5,1, il a une taille de 29’ soit la taille de la Pleine Lune. Très bel amas à observer.

M15 amas globulaire dans Pégase.
M56 est un amas globulaire découvert en 1779 par Charles Messier dans la constellation de la Lyre.
M92 est un amas globulaire situé à 26 000 années-lumière de la Terre, dans la constellation d’Hercule.
NGC 6934 est un amas globulaire situé dans la constellation du Dauphin à 50 000 a.-l.
M30 est un amas globulaire situé dans la constellation du Capricorne.
M72 est un amas globulaire situé dans la constellation du Verseau.
M2 est un amas globulaire découvert par l’astronome Giovanni Maraldi en 1746 situé dans le Verseau.

Les amas ouverts

Contrairement aux amas globulaires, les amas ouverts sont beaucoup moins dense et continent bien moins d’étoiles. Ils sont forcément relativement jeunes car au cours du temps les étoiles se dispersent et l’amas disparait.

M11
M11, l’amas des Canards sauvages
245px-Sceptrum_Brandenburgicum
Le sceptre de Brandenburg, une constellation aujourd’hui disparue.

M11, aussi appelé l’Amas des Canards sauvages, situé dans la constellation de l’Écu de Sobieski, en bas de la constellation de l’Aigle. Il a été découvert en 1681 par l’astronome allemand Gottfried Kirch de l’observatoire de Berlin, mais le voyant sous l’aspect d’une nébuleuse, ce n’est que 52 ans plus tard que le britannique William Derham arrive à observer la nature stellaire de cet amas. Gottfried Kirch est à l’origine, en 1688, d’une constellation aujourd’hui disparue : Le Sceptre de Brandenburg. De cette constellation, il n’en subsiste aujourd’hui que le nom de son étoile principale Sceptrum (l’étoile 53 de la constellation de l’Eridan). De nombreuses constellations ont été supprimées en 1930, l’astronome belge Eugène Delporte fixe les limites des 88 constellations dans son livre Délimitation scientifique des constellations.
M11 est l’objet de la liste de Messier le plus riche en étoiles : 3000 étoiles composent cette structure. Ces étoiles seraient formées il y a environ 220 millions d’années. Le nom des Canards sauvages vient des la disposition des étoiles les plus brillantes formant un « V », rappelant la formation de ces oiseaux en vol, mais, je n’ai jamais réussi à voir ce “V”. De magnitude 5,8, il s’étend sur 14’, ce qui le rend très beau à observer.

M103 est un amas ouvert situé dans la constellation de Cassiopée. Il a été découvert par Pierre Méchain en avril 1781.

NGC 457, appelé aussi « amas de la Chouette » est un amas ouvert situé dans la constellation de Cassiopée. Découvert en 1787 par William Herschel. Il comporte env 80 étoiles à une distance de 8000 a.-l. Très bel Amas à observer.

Les nébuleuses

Les nébuleuses sont des nuages de gaz et de poussières. Elles peuvent être lumineuses soit parce qu’elles reçoivent de la lumière des étoiles qu’elles contiennent et émettent alors une lumière soit par réflexion des étoiles situées à proximité, d’autres sont sombres car très dense en poussières cachant les étoiles situées en arrière plan, se sont les nébuleuses obscures.
Il n’existe que 12 nébuleuses dans le catalogue de Messier. La plupart des nébuleuses sont classées dans le NGC et sont souvent très petites ou très peu lumineuses.

Pour la dernière fois de la saison, observation de la nébuleuse Oméga, cette magnifique nébuleuse en émission dans la constellation du Sagittaire.  De Chéseaux mentionne son existence en 1746. Elle aussi observable avec une simple paire de jumelles.
Ngc 7000 La nébuleuse North America est une nébuleuse en émission située à environ 1 900 a.-l. dans la constellation du Cygne. Elle a une taille environ 50 a.-l. Elle a déjà été observée lors d’une précédente observation. Les Dentelles du Cygne, un rémanent de supernova. Ces deux nébuleuses ne sont à rechercher qu’avec un filtre OIII, car sans cela leur observation est quasiment impossible.
M27 La nébuleuse de l’Haltère, est une nébuleuse planétaire située dans la constellation du Petit Renard. Cette nébuleuse est comparable à M76 (découverte par Pierre Méchain) nébuleuse planétaire située dans la constellation de Persée qui est également connue sous le nom du Petit Haltère.

ngc7293
La discrète nébuleuse Hélice…

NGC 7293 ou nébuleuse de l’Hélice est une nébuleuse planétaire située dans la constellation du Verseau. Elle a été découverte par l’astronome allemand Karl Ludwig Harding au début du 19e siècle. D’une taille apparente impressionnante 25 ’ soit la moitié de la Pleine Lune ! Elle est cependant très pâle, et il est possible de la deviner plus que de la voir. Le filtre OIII montre que la nébuleuse est bien là, mais aucun détail n’est visible et elle reste cotonneuse. Cette nébuleuse se forme à la fin de fonctionnement d’une étoile comparable à la masse du soleil. La géante rouge a expulsé son enveloppe de gaz qui va être éclairée par le résidu de l’étoile, une naine blanche.
Elle a un diamètre réel de presque 3 a.-l.

Les galaxies
M101 ou galaxie du Moulinet, galaxie spirale dans la Grande Ourse découverte en 1781 par Pierre Méchain. Elle est située à 23 millions d’années et s’éloigne de nous à une vitesse de 243 km/s. Elle est vue de face et c’est une galaxie spirale dont la taille est presque deux fois plus grande que la nôtre mais dont la masse est 10 fois plus grande ! De magnitude 7,8 et d’une taille apparente de 22’. L’astronome irlandais Lord Rosse a été le premier à détailler la structure spiralée de la galaxie à l’aide d’un télescope de 1m80, télescope qui était le plus grand du monde dans la seconde moitié du 19e siècle.
1781 a été une année faste pour le catalogue Messier : 23 objets ont été trouvés cette année là, dont 14 par Pierre Méchain et 9 par Charles Messier.

L’astronome français Pierre Méchain sera souvent cité lors des présentations des objets Messier, ce n’est pas étonnant, il a découvert 29 objets sur les 110 que compte la liste !
Charles Messier, quant à lui, a découvert 37 objets soit juste un peu plus du tiers des objets de son catalogue. Attention aux idées reçues, le catalogue de Messier n’est pas la liste des objets découverts par Messier, mais connus à son époque (mais il a observé chaque objet de sa liste).

D’ailleurs M74, est aussi une galaxie découvert par Pierre Méchain. Elle est observable dans la constellation des Poissons. Elle est située à 29 millions d’a.-l. C’est un exemple de galaxie spirale classée SA c : elle a ses bras spiraux assez écartés. De magnitude 10.00 et ses dimensions sont de 10,5′ × 9,5′

Une autre galaxie, mais barrée SB b, NGC 7479 d’une magnitude apparente de 11.6, située dans la constellation de Pégase, elle a une dimension apparente assez petite : 4,1′ par 3,2′ car située à 100 millions d’années de lumière. Elle se déplace à une vitesse de 2400 km/s. Il n’est cependant pas possible de voir les bras spiraux, seule la barre centrale est visible réduisant de fait la taille apparente vue. C’est dommage, car ses bras spiraux dessinent un magnifique S. Elle a été découverte en 1784 par William Herschel.

NGC 7331 est une galaxie spirale barrée située à 42 millions d’a.-l. dans la constellation de Pégase.
M51, pas très visible (à cause de la pollution lumineuse, près de l’horizon nord ouest) seuls les centres étaient, à peine, visibles.

Au sujet des objets Messier…
La catégorie la plus présente dans les objets Messier est celle des galaxies, puis les amas globulaires et les amas ouverts prennent la 3e place du classement. A eux trois, ils représentent 88,3% des 110 objets Messier.

Les planètes

Mars, vue en forme gibbeuse.
Saturne,
Uranus, vue sous la forme d’une petite bille bleutée avec un grossissement de 200 fois.
Neptune vue sous la forme d’une petite bille bleutée avec un grossissement de 200 fois.

 

Liste des objets du catalogue Messier et NGC observés ce soir :
messier 5 octobre

Hugot a aussi observé :
la nébuleuse de la Lyre,
L’étoile double Albiréo,
La nébuleuse planétaire M 27,
L’amas globulaire M71.